TARÉDANT

« précédent  suivant »
Tarédant

Sous protectorat
AMI BOUGANIM

120 x 210 mm - 208 pages
ISBN 978-2-39000-028-0
20,95 €

Tarédant passe pour la ville la plus neurasthénique du Maroc. Elle est accablée par les vents qui ballotent ses habitants, les vagues qui menacent de l’engloutir, les crabes géants qui hantent ses côtes. En revanche, elle se délecte du lourd anathème sous lequel les religions persistent à la maintenir et s’en remet à la protection du saint local, Menkor Zal, digne héritier du très vénéré Rabbi Baruch Espinosa enterré sur les lieux. La ville ne résiste aux calamités qui la menacent que parce qu’elle se prend pour la plus géniale au monde et qu’elle excelle dans l’insigne art de la simulation politique.

 

Tarédant accueille son prince, de retour de l’on ne sait quelle expédition romantique, pour une nouvelle ère de lubies et de leurres, de réalisations et de déboires. Elle reçoit dans son sillage toutes sortes de personnages dont certains sortent des livres où ils mènent leurs scabreuses aventures, d’autres s’arrachent aux divans où ils déballent leurs glauques histoire. Ses habitants s’accommodent tant bien que mal des abus, des chantages et des extorsions de son gouvernement princier quand les Français décident de faire de leur patelin une station balnéaire pour ses colons, ses militaires et ses artistes. Ce sont alors tous les esprits qui s’excitent, les aliénés qui se révoltent, la chronique de la ville qui déraille et son auteur, encore plus taré que le commun des Rédanais, qui délire dans tous les sens.

 

 

Ami Bouganim est né en 1951 à Essaouira (Mogador) au Maroc. Ecrivain et philosophe, il écrit parallèlement en hébreu et en français. Il a publié une trentaine de recueils de nouvelles, de romans et d'essais dans les deux langues dont Asher le Devin (Albin Michel, 2010), Vers la Disparition d’Israël ? (Le Seuil, 2012), Es-saouira de Mogador (Avant-Propos, 2013), Tarédant, À bout d’exil (Avant-Propos, 2014).