QUAND L’ÉGLISE PERD SON ÂME

« précédent  suivant »
Quand l’Église perd son âme

Réflexions sur les erreurs, fautes et péchés… commis au nom de l’Église au cours de son histoire
ÉRIC de BEUKELAER

145 x 210 mm - 160 pages
ISBN 978-2-930627-04-5
14,95 €

En coédition avec Fidélité

 

Éric de Beukelaer, ancien porte-parole francophone de la conférence épiscopale belge, signe ici une réédition revue et augmentée de son livre L’Église de Judas. Il développe dans cet ouvrage la part d’ombre de l’Église: « Comment expliquer que des chrétiens en arrivent à trahir – au nom de Jésus – le Christ et son Évangile, c’est-à-dire jouer la part de Judas ? ».

L’auteur démonte quelques-uns des mécanismes qui poussent les fils de l’Église à l’erreur, à la faute ou au péché, comme symptôme d’un mal-être plus profond. L’auteur prend un peu de distance et réfléchit sereinement pour aider un large public à dépasser les lieux communs et à faire la part des choses entre « émotions confuses et arguments objectifs ».

Les chapitres évoquent successivement : « une Église pétrie d’humanité ; une religion meurtrière ; une institution pour le meilleur et pour le pire ; la confusion des deux règnes ; la dérive gnostique et la perversion sectaire ; un langage exclusif et doctrinaire ; les boucs émissaires de la peur, et enfin la tension qui fait vivre ». Au terme de ce parcours historique, l’auteur termine avec une conclusion qui ne se veut pas dans l’Histoire, mais « dans une lucidité tendue vers l’éternelle Lumière ».

 

ERIC de BEUKELAER

Eric de Beukelaer est né en 1963. Prêtre du diocèse de Liège (Belgique) depuis 1991, il a été, de 2002 à 2010, porte-parole de la Conférence Episcopale de Belgique.