MARIE MINEUR. MARIE REBELLE

« précédent  suivant »
Marie Mineur. Marie rebelle

FREDDY JORIS

150 x 235 mm - 192 pages
ISBN 978-2-930627-69-4
18,95 €

Dans les années 1970, « Marie Mineur » était le nom d’un groupe de militantes féministes en milieu ouvrier, né dans la région de La Louvière en Belgique, qui rendait hommage à une travailleuse du XIXe siècle dont le nom était resté dans les mémoires, mais dont les détails biographiques s’étaient perdus. C’est l’histoire de cette pionnière féministe que retrace l’ouvrage, au terme d’une recherche approfondie jusque dans les archives de la Préfecture de police parisienne.

Née à Verviers quasi en même temps que la monarchie belge, en septembre 1831, Marie Mineur travaille en usine dès l’âge de huit ans. À quarante et un ans, elle commence à militer dans les rangs de la Section des Femmes de la Première Internationale ouvrière. Elle prend la parole des années durant dans de nombreux meetings, non seulement à Verviers mais aussi à Liège  et dans le Centre. Jusqu’à la fin du siècle, elle continue de propager des idées féministes et laïques, et sera à l’origine des toutes premières « fêtes de la Jeunesse » laïques en Wallonie. Elle meurt parfaitement oubliée en 1923.

Sa biographie est la première consacrée à une militante du mouvement ouvrier  du XIXe siècle en Wallonie ou à Bruxelles, un univers essentiellement masculin où Marie Mineur fut une figure d’exception.

 

 

Né à Verviers en 1955, Freddy Joris a étudié l’Histoire à l’Université de Liège. Il est Administrateur général de l’Institut du Patrimoine wallon depuis la création de cet organisme public en 1999. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages d’histoire politique et sociale principalement. En septembre 2012, il a été élevé au rang d’Officier du Mérite wallon pour son « action historique et patrimoniale ».

Prix Prince Alexandre de Belgique