L'INCROYABLE CHUTE DE LA MAISON DONNAY

« précédent  suivant »
L'incroyable chute de la maison Donnay

Bernard Tapie, la Région wallonne, Albert Frère et les autres
ALAIN MANSBACH

150 x 235 mm - 224 pages
ISBN 978-2-39000-024-2
18,95 €

Qu’évoque encore le nom de Donnay aujourd’hui ? Depuis une quinzaine d’années, il n’est plus utilisé que comme la marque de distribution de vêtements et de quelques autres articles dans les magasins « sports.direct ». Et pourtant, avant cela, Donnay a été le plus important fabricant de raquettes de tennis du monde. Il y a peu d’endroits où elles n’ont pas été diffusées et elles ont été appréciées des plus grands champions. En Belgique, la plupart des hommes de plus de quarante ans qui ont peu ou prou pratiqué le tennis en ont possédé au moins une. Mais cette aventure qui avait démarré à partir de rien et s’était poursuivie à la manière d’une success story a hélas tourné court. L’échec n’a pas été soudain ni continu. Il s’est produit au milieu de remous, de conflits et de rebondissements multiples. Même dans ses mauvais jours, la société a cependant attiré de nombreux intervenants souvent prestigieux. Il y a eu parmi eux Albert Frère, les pouvoirs publics wallons avec notamment Guy Spitaels et surtout Bernard Tapie.

 

 

Alain Mansbach est né en 1950 et est ingénieur commercial Solvay. Il a été conseiller du ministre wallon de l’économie entre 1988 et 1995 et a géré à ce titre le dossier Donnay auprès des pouvoirs publics. Dans ce cadre, il a été nommé administrateur de la société détentrice de la marque en 1991. Il en est ensuite devenu administrateur-délégué jusqu’à sa cession au groupe britannique qui en est actuellement propriétaire.