L'EURO EN QUESTION(S)

« précédent  suivant »
L'euro en question(s)

PHILIPPE MAYSTADT

150 x 235 mm - 176 pages
ISBN 978-2-39000-030-3
19.95€

Quelle que soit son issue, la crise grecque laissera des traces. Dans le contexte créé par la gestion déficiente de cette crise, les « anti-euro » traditionnels redonnent de la voix et de nouveaux « abolitionnistes » se font entendre. C’est l’existence même de l’euro qui est mise en question ou du moins qui fait l’objet de doutes et de questions.

 

Toutefois, il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain. C’est la raison pour laquelle l’auteur commence par rappeler pourquoi on a voulu créer l’euro et quels sont les avantages que l’on en attendait et que l’on a en grande partie obtenus. Mais l’expérience récente montre que le bon fonctionnement de l’union monétaire requiert un certain nombre de conditions qui n’ont pas (encore) été réunies. L’auteur explique comment il serait possible de renforcer la convergence économique, la dimension sociale et la légitimité démocratique des institutions et décisions dans la zone euro.

 

L’euro, par rapport aux étapes antérieures de la construction européenne, est un saut qualitatif. Un projet clair dans son ambition mais à clarifier dans ses modalités. Comme toutes les grandes aventures humaines.

 

 

Philippe Maystadt a été pendant dix ans ministre belge des Finances, pendant cinq ans président du Comité intérimaire du Fonds monétaire international et pendant douze ans président de la Banque européenne d’investissement. Il a participé pendant plus de vingt ans aux réunions du Conseil Ecofin. Il faut aussi professeur de droit public de l’économie à l’Université catholique de Louvain.