LE FRANC-MAÇON AU XXIE SIÈCLE

« précédent  suivant »
Le Franc-maçon au XXIe siècle

Une réalité maçonnique dévoilée
PIERRE KLEES

150 x 235 mm - 108 pages
ISBN 978-2-39000-009-9
14.95 €

Ni insolite ni mystérieuse, la franc-maçonnerie ouvre une voie salutaire qui s’oppose à la pieuvre des fanatismes religieux. Le franc-maçon répond à une aspiration au progrès dans la recherche d’une spiritualité débarrassée de dogmes et en répondant par ses actions aux défis du XXIe siècle.

 

Société initiatique des temps modernes, l’Ordre maçonnique engage à une démarche philosophique, progressive, philanthropique et progressiste.

 

La franc-maçonnerie n’étant ni un parti ni une Église, elle ne peut émettre des directives relatives à la vie temporelle. C’est par son engagement personnel que le franc-maçon peut provoquer le progrès. Cette capacité de participer à la gestion de la Cité résulte d’une volonté éthique, donc individuelle, au-delà de la morale.

 

Pour cela, le franc-maçon contemporain a besoin de s’ouvrir à la société civile de son pays, de rassembler ce qui est épars, de s’affirmer en faveur de la liberté de penser, de réclamer, comme le faisait Spinoza, une séparation claire et nette entre le pouvoir civil et le pouvoir religieux.

 

Il est temps, en Belgique, que la franc-maçonnerie s’extériorise. Non sur son organisation ou sur le vécu de ses rituels, mais sur sa spécificité et ses outils qui, en dépit de tous les totalitarismes et obscurantismes, participent activement depuis trois siècles à l’émancipation de la condition humaine.

 

 

Après un diplôme d’ingénieur civil à l’Université libre de Bruxelles, Pierre Klees débute et poursuit la majeure partie de sa carrière aux Ateliers de Constructions Électriques de Charleroi. Il poursuit ensuite une formation accélérée en énergie nucléaire qui lui permettra de diriger la conception et la construction des équipements de centrales nucléaires belges. En 1971, il crée et dispensera jusqu’à la retraite un cours de « Centrales électriques nucléaires » à la faculté des Sciences appliquées de l’Université libre de Bruxelles. Initié en 1971 à la Loge Les Amis Philanthropes n°2 et après différentes fonctions au sein du Grand Orient de Belgique, il en est élu Sérénissime Grand Maître national de 1997 à 1999. Auteur de L’Europe et les francs-maçons et de Rencontre entre des profanes et un franc-maçons (Éditions du Grand Orient de Belgique), il préside actuellement le Musée belge de la Franc-maçonnerie, établit à l’Hôtel Dewez.