L’OR À LA DÉRIVE

« précédent  suivant »
L’or à la dérive

Le vol de 198 tonnes d'or belge par les Nazis
WALTER PLUYM

170 x 235 mm - 512 pages
ISBN 978-2-930627-78-6
29,95 €

1939. La Banque Nationale de Belgique voit s'approcher l'orage. Elle se hâte de mettre son or à l'abri des nazis, mais, hélas, le plan est hasardeux. Une partie des caisses d'or est confiée à la Banque de France qui les entrepose dans les coffres-forts de ses succrsales à Bordeaux et Libourne.

L'or belge est dès lors dans la tourmente ! Convoitées par l'Allemage, 198 tonnes en lingots et monnaies d'or traversent la France, arrivent au Sénégal, au Mali, à Alger et Marseille, pour aboutir finalement dans les caves de la Reichsbank à Berlin. La Banque de France accepte ce transfert à son corps défendant sous la pression de Pierre Laval, Premier ministre du gouvernement collaborateur de Vichy, qui espérait obtenir ainsi des concessions allemandes dans le cadre des pourparlers franco-allemands d'armistice à Wiesbaden.

L'or à la dérive est un véritable thriller politique : presque de jour en jour, les auteurs suivent la trace des caisses d'or belge depuis leur départ de Bruxelles jusqu'au moment où le dernier fragment en sera restitué à la banque centrale de Belgique... en 1997.

Richement illustré, l'ouvrage apporte un nouvel éclairage sur le rôle d'un gouvernement en pleine errance, sur les démarches du roi Léopold III, sur l'action des gouverneurs de la Banque nationale et du ministre des Finances de l'époque, Camille Gutt.

 

 

Les auteurs WALTER et JAN PLUYM se sont penchés pendant plusieurs années sur l'étude des archives et documents pour construire un récit aussi inhabituel que passionnant. Walter Pluym, en tant qu'ancien historien de la Banque nationale, et son fils Jan, en soutien fidèle d'un père plongé dans un véritable travail de bénédictin, offrent ainsi un exemple impressionnant d'enquête historique.

 

Walter Pluym est sous-directeur honoraire de la Banque nationale de Belgique. En 1995, il a publié avec plusieurs collègues, un ouvrage d'art intitulé L'Hôtel du gouverneur de la Banque nationale de Belgique (Éditions Pandora). En 2005, dans le cadre d'une étude plus approfondie de l'histoire de la Banque durant la période s'étendant du début de la Seconde Guerre mondiale à l'année 1971, il a rédigé, en collaboration avec Olivier Boehme, le volume III intitulé Van de Golden Sixties tot de val van Bretton Woods (Éditions Banque nationale). La publication des quatre volumes scientifiques relatifs aux années 1939-1971 a coïncidé avec celle d'un livre paru aux Éditions Racine et destiné à présenter à un large public les grands moments de l'histoire de la Banque nationale de 1850 à 2002 : La Banque nationale de Belgique, du franc belge à l'euro. Un siècle et demi d'histoire, dont Walter Pluym est coauteur.