CHRISTINE SCHURMANS

Après une licence en droit, Christine Schurmans, également chargée de cours, devient, dès ses 30 ans (âge minimum), juge au tribunal de commerce de Bruxelles. Elle sera ensuite Présidente du Conseil de la concurrence (1994) puis Conseiller à la Cour d’appel de Bruxelles (1999).

 

Pendant toute l'année 2009, elle est suspendue et déclarée coupable par arrêt de la Cour d'Appel de Gand du 14 septembre 2011 de violation du secret professionnel pour avoir demandé et obtenu l'aide de la vice-présidente du Tribunal de Commerce de Bruxelles, Mme Nicole Diamant, à l'éméritat, une aide qui consistait à faire le toilettage d'un texte rédigé dans le cadre du délibéré Fortis. Un pourvoir en cassation est introduit contre cet arrêt.

 

Elle est également l’auteur de nombreuses publications et conférences.